________________________________________________

 

 jeudi 25 avril 2019 (à 20 h 15) 

 

 lundi 29 avril (à 14 h 15 et à 20 h 15)

 

L’association Derrière l’Ecran propose

 

un film allemand de Ulrich Köhler :  IN MY ROOM (vostf,

 

120mn). (Titre anglais emprunté à une chanson des Beach Boys).

 

Ce film, présenté au Festival de Cannes 2018, raconte l’histoire d’Armin, trentenaire loser, pas vraiment heureux au départ puisqu’il va d’échecs professionnels en déceptions sentimentales dans une Allemagne hivernale et pluvieuse… Mais un matin, il se réveille : tous les êtres humains se sont volatilisés. Armin, Robinson Crusoé des temps modernes, prend alors un nouveau départ : il découvre une liberté totale, mais aussi la nécessité de s’adapter à son nouvel environnement, de se reconstruire une nouvelle vie, et, si tout ne se passe pas comme prévu, peut-être bien la joie de vivre… ?

Extrait d’une critique : « Film très original qui interpelle, inspiré en partie d’un roman qui a connu un grand succès en Allemagne : Die Arbeit der Nacht (Le travail de la Nuit) de Thomas Glavinic ».

 

Heike Cordes-Guérin présentera ce film, fable humaniste à la fois réaliste et de science-fiction, aux différents niveaux de ses cours d’allemand fin mars-début avril.

________________________________________________

Jusqu'au 17 juin 2019  :

 

Une exposition au Musée de l’Orangerie  :

 

 Franz Marc/August Macke. L’Aventure du Cavalier bleu

 

Musée de l’Orangerie :  Jardin des Tuileries, Paris 1er. Tél. : 01-44-50-43-00. Du mercredi au lundi de 9 heures à 18 heures. Tarif : 9 euros.

 

 

Première exposition enfin consacrée en France à ces deux

 

peintres allemands amis, August Macke (1887-1914) et Franz

 

Marc (1880-1916), morts jeunes sur le front. Ils ont contribué à

 

fonder le mouvement dit expressionniste du Blaue

 

Reiter (Munich, 1911). Admirateurs de Cézanne, Gauguin,

 

Matisse, Picasso, Delaunay, ils appartiennent à cette avant-garde

 

européenne d’artistes (allemands, français, italiens) qui créèrent le

 

cubisme, le ­futurisme, l’expressionnisme, le fauvisme, puis donnèrent

 

forme à l’art abstrait. Marc exprime son sentiment profond pour la

 

nature à travers le motif de l’animal. Macke est marqué notamment par

 

l’impressionnisme, Cézanne, Matisse, les couleurs vives du fauvisme

 

dans ses portraits et ses paysages. Comme de nombreux autres artistes,

 

ils furent considérés comme « dégénérés » (entartete Kunst) par les nazis

 

et retirés alors des musées.

________________________________________________